Baisser les impôts? C’est moins d’argent pour nos services publics et nos programmes sociaux.

Encore des baisses d’impôts? C’est ce que proposent 3 partis en lice pour former le prochain gouvernement. L’augmentation du coût de la vie peut rendre l’idée séduisante, mais méfions-nous de cette vieille idée qui aura des conséquences néfastes, en nous privant de façon récurrente de milliards $ annuellement, à moins de venir avec plus de progressivité.
C’est un financement adéquat des services publics et des programmes sociaux qui permettrait de lutter efficacement contre la pauvreté et l’augmentation du coût de la vie en rendant, par exemple, les services de garde plus accessibles, en construisant plus de logements sociaux en dehors de la logique du marché privé de l’habitation où en augmentant les prestations d’aide sociale.
Une véritable réflexion sur la fiscalité québécoise est nécessaire, fondée sur une réelle préoccupation pour le financement adéquat des services publics, la lutte contre les inégalités sociales et les changements climatiques. Nous proposons plusieurs solutions fiscales qui permettraient de générer près de 14 milliards $ de revenus supplémentaires, tout en partageant mieux la richesse. Parmi elles, une taxe sur le patrimoine du 1% des plus riches et l’augmentation du nombre de paliers d’imposition de 4 à 9 aurait pour avantages de récolter 2,5 milliards $ supplémentaires pour les fonds publics tout en accordant une baisse d’impôt pour le quart des contribuables.
📌Notre document: bit.ly/3OV76TE
➕Texte collectif signé par le comité suivi de la Coalition diffusé à la veille de la campagne électorale: